Qu’est-ce que l’ingénierie anthropocentrée ?

564
ingénierie anthropocentrée

L’ingénierie anthropocentrée est l’inverse de l’ingénierie techno-centrée.

La conception issue d’une démarche d’ingénierie anthropocentrée c’est mettre la machine au service de l’homme. C’est une démarche qui va prendre en compte tous les paramètres qui permettront à l’homme d’intervenir plus facilement lors de l’installation, de la fabrication et de la maintenance de l’outil de production. l’ingénierie techno-centrée est au contraire essentiellement axée sur une conception de productivité sans une réflexion approfondie sur le rapport de l’homme et la technologie.

ingénierie anthropocentréeL’ingénierie anthropocentrée, pourquoi et comment?

Cette démarche coûte plus chère en investissement qu’une conception “ordinaire” car elle fait appel à de nombreuses études lors de son développement.

En effet lorsqu’un industriel conçoit une machine, il se base sur un cahier des charges qui prend en compte le coût, son taux de performance productif, l’ergonomie…
L’ergonomie bénéficie souvent de lacunes car c’est la partie quelques fois la moins budgétée.

 

Pourquoi une conception issue de l’ingénierie anthropocentrée?

La machine au service de l’homme pour obtenir de meilleurs résultats productifs est une des principales raisons. En effet, concevoir une machine qui facilite son entretien, son utilisation, son approvisionnement, c’est un investissement qui se traduit en bénéfice net.

L’exemple d’une machine qui fabrique des pâtes alimentaires:

La machine a été conçue pour produire de la multi-série, capable de fabriquer des pâtes de différentes formes.

L’entreprise Y a un outil de production basée sur une ingénierie techno-centrée et l’entreprise Z un outil de production issue d’une ingénierie anthropocentrée.

Comparatif des gains et des pertes productives

Y exprime ses pertes de productivités par les problèmes suivants:

  • Entretien curatif et préventif long, donc coûteux
  • Changement de série pénalisant les résultats et les délais de fabrication
  • Absentéisme constaté car pénibilité du poste de travail
  • Ralentissement des cadences suite aux mauvais agencement du poste de travail
  • Défaut qualité car manque de verrous de contrôle
  • Coût élevé des actions d’améliorations: TPM, SMED, 5S…

Z exprime ses gains productifs:

-Matériel productif
-Changement de séries rapides
-Opérateur satisfait et motivé
-Cadences optimisées
-Très bon taux qualité: peu de rebuts, pas de non-conformités.

La machine Y a coûté 800 000 euro, sa production génère un chiffre d’affaire de 6000 euro par jour, ses pertes de productivité, son taux de non qualité et l’absentéisme dû à la maladie ou aux accidents, sa maintenance et toutes les actions opérées autour de cette machine, annoncent un coût de 5000 euro/j.

La machine Z a coûté 1.200.000 euro, sa production génère un C.A de 8000 euro/j et le coût total de fonctionnement est égal à 1000 euro/j.

Conclusion: A l’achat la machine Z est plus chère mais son fonctionnement permet d’amortir facilement cette acquisition. La durée de vie de la machine Z sera plus élevée que la machine Y.

L’ingénierie centrée sur l’homme permet non seulement d’apporter un confort au conducteur de la machine, au pilote, mais permet l’obtention de meilleurs résultats dans plusieurs domaines industriels:

  • Production
  • Maintenance
  • Méthodes
  • Logistique
  • Sécurité
  • Ressources humaines
  • Qualité

L’exemple ci-dessus mentionne le cas d’une machine d’une entreprise de l’industrie mais c’est valable aussi pour notre quotidien.

En effet les concepteurs pour la maison travaillent pour apporter à l’utilisateur d’un appareil ménager, d’un ordinateur, d’une tondeuse à gazon, une facilité d’utilisation.
Nous pourrions citer de nombreux exemples comme parmi eux la programmation d’un lave-linge qui permettra au consommateur de définir sa mise en route. Niveau confort visuel avec les logos sur vos PC, les touches de raccourcis. 2 exemples qui ont pour résultat de vous faire gagner du temps. Mais nous pouvons aussi citer les voyants de l’aspirateur qui indique que le sac est rempli, de ce côté c’est la performance qui est prise en compte.

Les exemples ne manquent pas, l’ingénierie se trouve partout même si on ne fait pas référence à ce terme barbare qui néanmoins est bien une méthode qui consiste à répondre à des besoins en terme de productivité, de confort, de sécurité et d’amélioration continue.

TPM: Totale productive maintenance (Améliorer le Taux de performance productif)
SMED:Single Minute Exchange of Die ou comment effectuer des changements de formats plus rapidement et plus simplement.
5S: Techniques dont on peut résumé en: Chaque élément à sa place, une place pour chaque élément.