Le matériel de manutention et de levage indispensable dans l’industrie

175
manutention levage industriel

Quelle que soit sa taille, une entreprise industrielle ne peut se passer de matériel pour la manutention. Les appareils et autres équipements sont requis dans le cadre de la production, de la logistique et du stockage. Ils permettent de gagner en temps et en productivité, c’est pourquoi les équipements de manutention et de levage ne doivent pas être choisis au hasard.

Matériel de manutention et de levage : les critères de choix

Le choix du matériel de manutention et de levage repose sur un bon nombre de critères dont la fréquence d’utilisation, le type ainsi que le poids des charges à élever ou à déplacer. En outre, si vous deviez investir dans des engins, il est important de déterminer l’environnement d’utilisation : à l’intérieur, à l’extérieur de l’entrepôt ou sur les chantiers.

Afin de répondre au mieux aux besoins des industriels, le choix est forcément très large en matière d’équipements de manutention ou de levage. Parmi les matériaux les plus plébiscités figurent le transpalette, le gerbeur, le chariot préparateur de commandes, le chariot télescopique, le filet de manutention ou encore le chariot à mât rétractable.

mantuention industrielle

Les filets de levage et de manutention pour l’industrie

Dans le cadre de la manutention, les filets de levage et de manutention s’avèrent incontournables pour assurer le bon déroulement des opérations. Vous pouvez notamment vous fier aux sites spécialisés comme https://www.srf.fr qui propose une très large gamme de filet, pour un très grand éventail d’utilisation : des filets de protection aux filets anti-oiseaux en passant par les filets de sécurité, les filets de prêche et les filets de manutention.

Pour les industriels, les matériaux adaptés et conformes aux normes sont de mise. Cela est également valable pour les filets pour la manutention et le levage des charges en entrepôt ou sur un chantier. Dans cette catégorie figurent entre autres les filets avec anneaux de levage qui sont requis en complément des tables élévatrices et des chaînes porte-câble. Comptez aussi sur les filets de protection qui sont utilisés lors des transports de marchandises.

Les filets de chargement sont quant à eux surtout nécessaires en accompagnement des machines automatisées et des potences sur portiques.

Le transpalette : manuel ou électrique ?

Le transpalette qui est généralement connu sous le nom de tire-palette est caractérisé par deux bras de fourche qui s’élèvent pour déplacer les palettes avec un moindre effort. En fonction des besoins en manutention, l’industriel a le choix entre deux types de transpalettes : les manuels et les versions électriques.

Les premiers sont certes pratiques, néanmoins ils ne peuvent être utilisés que sur de courtes distances. En revanche, le transpalette électrique présente l’avantage de pouvoir soulever des chargements beaucoup plus lourds, qui plus est il permet de transporter des marchandises sur de longues distances. Mais attention, l’utilisation des transpalettes requiert un certain savoir-faire, au risque de se retrouver avec des problèmes de santé comme les lombalgies, les hernies, les écrasements et les blessures aux jambes.

Le chariot préparateur de commandes

Comme son nom l’indique, le chariot préparateur de commandes permet de gagner du temps lors de la phase de préparation. En toute logique, cet engin est utilisé en complément des transpalettes et des gerbeurs. Ainsi, le préparateur de commande doit pouvoir transporter l’opérateur sur une plate-forme dédiée. L’expert sera élevé à bonne hauteur pour mieux atteindre les charges.

Dans certains cas, le recours aux chariots préparateurs de commandes à fourches extralongues s’avère plus que pratique. L’opérateur peut ainsi préparer deux voire trois commandes de manière simultanée.

Le chariot télescopique ou manuscopique

Le chariot à bras télescopique remplit les fonctions de nacelle télescopique et de chariot élévateur. Les industriels peuvent optimiser leur productivité en optant pour des chariots télescopiques rotatifs. Ce type d’engin présente plusieurs avantages de par sa maniabilité, sa taille et son poids. En d’autres termes, les opérateurs peuvent ainsi travailler dans des zones plus ou moins inaccessibles dans les entrepôts de stockage.

À noter que pour une meilleure gestion de leur budget, les professionnels préfèrent louer les chariots télescopiques en fonction des besoins.

Le chariot à mât rétractable

Cet engin électrique est notamment requis pour exécuter les manœuvres de demi-tour, de déplacement et de levage. Grâce au chariot à mât rétractable, l’opérateur a la possibilité de travailler dans des allées très étroites afin d’optimiser les rendements. Cet engin est pourvu de mâts et de fourches qui permettent d’extraire ou de déposer les charges sur les rayonnages. Contrairement au chariot à contrepoids, le chariot à mât rétractable est situé en face de l’unité de charge. Quant au mât, il peut être déplacé vers l’extérieur. Ce type d’engin peut lever des marchandises jusqu’à 10 mètres du sol.

transpalette

Grue d’atelier ou portique et potence : que choisir ?

En premier lieu, intéressons-nous à la grue d’atelier qui est aussi communément appelée chèvre. Cet engin de levage est constitué d’un châssis fixé ou monté sur des roulettes. Il est pourvu d’une commande hydraulique et comprend un vérin. En général, la grue d’atelier est utilisée pour sortir ou remettre le moteur d’une voiture. Sinon, elle est aussi requise pour monter les charges sur le plateau des petits camions.

D’un autre côté, vous avez le portique assorti à la potence qui constituent des équipements de levage en atelier. Ce genre de matériel présente une capacité de charge maximale pouvant aller jusqu’à 500 kg voire une tonne. Mais attention, il faudra prévoir une ossature solide pour éviter les accidents.

Le palan et l’élingue

Ces équipements de levage et de manutention sont surtout utilisés dans les garages, sur les chantiers ou sur les bateaux. Ils permettent de soulever des objets lourds en toute sécurité. Dans le même registre, vous trouverez aussi les équipements classiques mais pratiques comme la pelle, la pelleteuse, le diable ou encore les bacs de rétention. Ces derniers sont sollicités en cas de manipulation de bidons qui contiennent des produits corrosifs.

Bref, le choix du matériel de manutention sera réalisé en fonction de la fréquence d’utilisation, de la nature ou du volume des charges. Les paramètres comme la configuration des locaux ou la présence d’escaliers entrent également en ligne de compte lorsqu’il faut s’équiper.