fabrication d'étiquette dans l'industrie textile, agro-alimentaire, etc.

Industrie : quelle étiqueteuse automatique choisir ?

Depuis son apparition, l’étiquetage automatique s’est montré bien plus avantageux que l’étiquetage réalisé à la main. Dans le domaine industriel où le rythme de production peut être intense, il est le moyen idéal pour poser les étiquettes sur les différents produits sans perdre de temps. Cet équipement existe en des modèles variés et il convient de trouver la machine vraiment adaptée à vos besoins.

Les critères pour choisir l’étiqueteuse automatique idéale

Une analyse de votre activité est nécessaire afin d’identifier l’étiqueteuse qui vous conviendra le mieux. Les différents critères d’analyse concernent notamment la nature des produits à étiqueter, leur forme ainsi que la quantité et la fréquence de votre production.

Le type de produit

En fonction des spécificités des produits et de vos besoins, plusieurs étiqueteuses automatiques sont disponibles : dans le secteur du textile par exemple, l’étiqueteuse vêtement est conçue spécialement pour poser les étiquettes sur toutes les formes possibles de produits confectionnés à partir de tissus. L’industrie de la boisson quant à elle se sert de l’étiqueteuse boisson pour marquer ses contenants.

La forme des produits

Les supports à marquer peuvent se présenter sous plusieurs formes. Ils peuvent être cylindriques, plats, coniques, carrés, etc. Certes, il existe des étiqueteuses polyvalentes, adaptées à tous les aspects que peut prendre un produit. En revanche, certains modèles ne fonctionnent que sur une forme bien précise.

étiqueteuse automatique

Le niveau de la production

La cadence d’étiquetage est la raison principale qui a fait préférer les étiqueteuses automatiques. Dans certaines entreprises, la quantité de la production est très élevée, et les travaux sont effectués à une fréquence maximale. En fonction de votre rythme de travail, vous choisirez la machine qui conviendra. Toutes les étiqueteuses n’ont sans doute pas la même performance, il vous revient donc de choisir celle qui saura répondre à votre rythme.

En dehors des trois critères précités, un autre non moins important concerne l’étiquette elle-même, autrement dit, l’information à apposer sur le produit. Les informations indiquées sur les contenants des produits sont souvent le nom du produit, la date d’emballage et celle de péremption, la provenance dudit produit, éventuellement une certification, etc. Parfois, il peut aussi s’agir d’une information promotionnelle.

En fonction de tous ces éléments, vous pourrez déterminer laquelle vous convient le mieux. Il faudra notamment faire le choix entre une étiqueteuse alphanumérique et une étiqueteuse à caractère numérique. Tout en sachant que la version alphanumérique est en mesure d’imprimer non seulement les lettres, mais également les chiffres.

Les différents modèles d’étiqueteuses automatiques

Les modèles d’étiqueteuses automatiques varient aussi en fonction du procédé d’étiquetage adopté. Mais de manière générale, il en existe deux principaux types : vous aurez le choix entre une étiqueteuse linéaire et une étiqueteuse rotative. La première assure l’acheminement des produits jusqu’au poste d’étiquetage grâce à une bande transporteuse motorisée connue sous le nom de convoyeur. Quant à l’étiqueteuse rotative, elle fonctionne à l’aide d’un carrousel. C’est ce dernier qui achemine les produits les uns après les autres, jusqu’au poste d’étiquetage. En ce qui concerne les procédés, il peut s’agir d’un étiquetage sur une face, cela signifie que le produit est marqué sur un côté seulement.

Les étiquettes peuvent aussi se poser sur les deux faces du produit, par-dessus ou par-dessous. Il existe des modèles de machines capables de poser les étiquettes sur les deux côtés de la marchandise, et des équipements permettant de marquer la marchandise non seulement sur le dessus mais également en dessous de celui-ci.

Les différentes manières d’imprimer les étiquettes

Une étiqueteuse automatique peut être autocollante, cela signifie qu’elle fonctionne avec des étiquettes autocollantes ou autoadhésives, comme son nom l’indique. Ce type d’étiquette n’a pas besoin d’être humecté au préalable. Les autocollantes adhèrent directement au produit. D’autres machines industrielles sont dotées d’une imprimante intégrée permettant d’imprimer les marques sur les supports.

On utilise également de la colle pour fixer les étiquettes sur les produits : elle peut être froide ou chaude (colle thermofusible). Il existe aussi une forme d’étiquetage qui fonctionne grâce à une imprimante à transfert thermique. L’étiquetage par gravure quant à lui utilise une machine à graver. Il existe même des étiquettes enveloppantes, qui servent directement d’emballage pour les produits.

Ces équipements fonctionnent par manchonnage, on distingue ainsi :

  • le manchon rétractable : ici nous avons une étiquette qui prend l’aspect d’un film pastique préscellé, celui-ci se fixe sur le produit et passe ensuite dans un souffleur industriel ou un tunnel de rétraction. L’effet de la chaleur ajuste le film et l’harmonise avec la forme du support,
  • le manchon étirable : c’est un procédé réservé aux supports sensibles à la vapeur ou à l’air chaud. Il consiste à étirer le film plastique de façon mécanique avant de le fixer sur le produit.

Vous l’aurez compris, les étiqueteuses automatiques sont proposées sous diverses formes, chacune présentant ses spécificités. Plusieurs paramètres expliquent la variété de ces machines : ils vont de la nature des produits aux procédés d’étiquetage eux-mêmes, en passant par l’intensité de la production. Leur maintenance, préventive ou curative, nécessitera l’intervention de techniciens spécialisés dans ce type d’équipement.

retour haut de page