Depuis quelques années, l’internet des objets constitue l’une des plus importantes révolutions technologiques. De 2018 à 2020, le nombre d’objets connectés a en effet considérablement évolué, passant de 15 milliards à 80 milliards, preuve que l’industrie des systèmes embarqués ne cesse d’innover en produisant de nouvelles techniques et en offrant davantage d’opportunités. L’IOT et l’électronique embarquée sont ainsi à l’origine d’une nouvelle ère dans l’industrie. Leurs applications dans cet univers sont multiples.

Les cartes électroniques sur mesure

Parmi les nombreuses applications de l’IOT et de l’électronique embarquée dans l’industrie, nous pouvons citer la fabrication de cartes électroniques sur mesure. Il s’agit de solutions pensées à des fins diverses. Par exemple, les cartes électroniques sont intégrées à des équipements de gestion de l’énergie photovoltaïque. Elles permettent l’acquisition de données ainsi que la connexion Wi-Fi sur serveur MQTT.

Toujours dans l’industrie, les cartes électroniques sur mesure contribuent à commander les bras hydrauliques pour benne. Ici, elles permettent des échanges radio sécurisés et une gestion optimale des capteurs et des commandes hydrauliques. Les cartes électroniques dans le secteur industriel permettent également la gestion complète de la régulation au niveau d’un poêle à bois connecté. Elles permettent par ailleurs une gestion via Android ou IOS et favorisent parallèlement la régulation de la température. Si vous êtes intéressé par les cartes électroniques sur mesure, il vous suffit de demander un devis à Innovel, un bureau d’études électronique spécialisé dans la production de cartes.

L'IOT dans l'industrie

Autres applications de l’IOT dans l’industrie

Si le marché applicatif de l’IOT se caractérise par sa diversité (santé, espace public, bâtiment, grande consommation, etc.), le secteur de l’industrie n’est pas en reste. Outre le cas spécifique des cartes électroniques, les applications de l’IOT en matière de conception et de fabrication sont également nombreuses.

Les applications de l’IOT en matière de fabrication et de maintenance

Dans l’industrie, l’IOT permet l’amélioration des processus de fabrication et de maintenance. Grâce aux capteurs qui équipent les machines, il est possible de produire des mesures afin de contrôler la fabrication, d’optimiser les process, de prévenir les pannes et de programmer la maintenance. Il existe diverses illustrations à cet effet. Par exemple, au niveau du canal de Provence, des capteurs et d’autres équipements de mesure ont été mis en place pour mesurer et contrôler le débit de l’eau, son niveau et sa pression, entre autres. L’objectif est d’assurer une régulation efficace du Canal, en temps réel depuis le centre de gestion.

En plasturgie, l’intégration des capteurs a également commencé à gagner du terrain. Ici, l’idée est de créer des moules instrumentés qui serviront par la suite de prototypes pour mouler les pièces en série. Dans le cas d’espèce, les capteurs servent de détecteurs de température et de pression. De même, ils permettent le pilotage des projets grâce à des régleurs et des logiciels de visualisation.

Par ailleurs, l’IOT est également présente dans l’industrie aéronautique, notamment concernant la maintenance industrielle, entre autres. Des capteurs équipent désormais les flottes afin d’assurer la maintenance de chaque appareil. Chez Airbus par exemple, il est possible de détecter en avance l’état d’usure des freins d’atterrissage en se basant sur le nombre de vols enregistrés. Il est également possible de vérifier si les gilets de sauvetage sont usés. L’électronique embarquée est très présente dans l’univers de l’aéronautique. Pour preuve, un tiers du coût de fabrication d’un avion est lié aux systèmes embarqués.

Les applications de l’IOT en matière de conception

De même, l’IOT dans l’industrie permet la conception de nouveaux produits et services au bénéfice des clients. Les exemples de solutions permettant une interaction avec les clients sont multiples. Dans l’industrie automobile, l’informatique et l’électronique embarquée sont également présentes. Aujourd’hui, les véhicules peuvent interagir entre eux. Ils ont également la possibilité de communiquer directement avec les prestataires de services.

Les applications de l’IOT dans l’industrie automobile sont relativement poussées. C’est notamment le cas du véhicule contrôlable à partir d’une montre connectée proposé par BMW. Ceci n’est que le début de plusieurs innovations, sachant que certains constructeurs réfléchissent déjà à l’invention d’une voiture autonome pouvant se déplacer sans que vous ayez à intervenir.

Dans le secteur de la santé, il existe aujourd’hui des semelles connectées qui alertent les patients diabétiques de la présence de lésions aux pieds, prévenant ainsi d’un risque d’amputation pour ces profils à risque. Pendant ce temps, les acteurs de l’industrie agroalimentaire intègrent des puces dans certains de leurs produits, afin de proposer à leurs clients de nouveaux services dont ils peuvent prendre connaissance à partir de leur smartphone.

Aplications de l'IOT dans l'industrie

L’impact métier de l’IOT et de l’électronique embarquée

Les nombreuses applications de l’IOT dans le secteur industriel ont logiquement une incidence sur les métiers. Désormais, la demande de cadres qualifiés et maîtrisant la diversité et la complexité des systèmes embarqués dans l’industrie se veut croissante. En France, dans ce secteur, les besoins en professionnels ont augmenté de 4%. L’IOT a un impact considérable sur deux métiers en particulier.

D’une part nous avons les métiers de l’industrie où les objets connectés seront utilisés. Il s’agit essentiellement des métiers de la maintenance, de la production et de la logistique. Parce que l’IOT favorise une intégration verticale des systèmes de production, une reconfiguration des systèmes de production et de l’ensemble de la chaîne logistique est possible. Elle implique également un pilotage de la production et un suivi en temps réel. Tout ceci nécessite logiquement une main-d’œuvre conséquente.

D’autre part, nous avons les métiers permettant l’implémentation des objets connectés. Il s’agit notamment des informaticiens et techniciens de l’électronique embarquée, depuis l’étape de conception jusqu’à l’étape de la mise en place. Les compétences nécessaires sont la capacité à savoir programmer, développer et implémenter des solutions complexes, permettre aux systèmes de raisonner, appréhender le fonctionnement des systèmes de connectivité, de communication sans fils et de transmission de données. En outre, des compétences en mécanique sont parfois nécessaires, notamment lorsque les capteurs ou des boîtiers électriques sont en proie à des problèmes.

Vous pouvez lire également : comment fonctionne la granulométrie à diffraction laser ?