Quels équipements pour une station météo ?

34
équipements pour station météo

Les météorologues utilisent une grande variété d’instruments différents pour mesurer les conditions météorologiques. Beaucoup de ces instruments appartiennent à des catégories relativement communes et globales. Ils servent à mesurer divers aspects tels que les températures, les précipitations, la pression, l’humidité et la vitesse du vent. Ces instruments permettent aux météorologues de prévoir les conditions météorologiques dans un avenir proche. Dans cet article, découvrez les différents équipements pour une station météo.

Les thermomètres à air

Un thermomètre à air est un appareil qui mesure la température de l’atmosphère. Le type le plus courant consiste en un long tube qui contient du mercure ou de l’alcool coloré à la base. Bien évidemment, sur des sites spécialisés, comme Instrumentys, vous trouverez d’autres modèles de thermomètre à air et d’instruments de mesure. Lorsque la température de l’atmosphère s’élève, elle provoque l’expansion du matériau à l’intérieur du thermomètre à air. À l’inverse, lorsque l’air se refroidit, la matière se contracte et redescend. Pour mesurer la chaleur en degrés, les thermomètres à air utilisent des échelles de température :

  • soit en Fahrenheit,
  • soit en Celsius,
  • soit en Kelvin.

pluviomètre station météo professionnelle

Les anémomètres

On utilise les anémomètres dans presque toutes les stations météorologiques, de l’Arctique aux régions équatoriales chaudes. C’est un instrument qui mesure la vitesse et la pression du vent. La vitesse du vent aide à indiquer un changement dans les conditions météorologiques, comme l’approche d’une tempête, ce qui est important pour les pilotes, les ingénieurs et les climatologues. Les anémomètres sont aussi des outils importants pour les météorologues qui étudient les phénomènes météorologiques ainsi que pour les physiciens.

Les pluviomètres

Un pluviomètre est un instrument météorologique permettant de mesurer les précipitations en un temps donné par unité de surface. L’instrument consiste en un récipient de collecte placé dans une zone ouverte. Les précipitations sont mesurées en fonction de la hauteur de l’eau précipitée accumulée dans le récipient pendant un temps donné. Elles sont exprimées en millimètres. Comme on suppose que la même quantité de précipitations se produit autour du récipient, la zone de collecte n’est pas un facteur. Cependant, elle ne doit pas être trop petite ni trop grande.

Les baromètres

Un baromètre est un instrument scientifique utilisé pour mesurer la pression atmosphérique, également appelée pression barométrique. En effet, l’atmosphère est constituée de couches d’air qui enveloppent la Terre. Cet air a un poids est attiré vers la Terre par la gravité. Les baromètres mesurent cette pression. La pression atmosphérique est un indicateur du temps qu’il fait. Les changements dans l’atmosphère, y compris les changements de pression atmosphérique, affectent le temps qu’il fait. Les météorologues utilisent donc des baromètres pour prévoir les changements de temps à court terme.

Les hygromètres

L’hygromètre est un instrument utilisé en météorologie pour mesurer l’humidité ou la quantité de vapeur d’eau dans l’air. Il se décline en plusieurs variantes :

  • Les hygromètres mécaniques utilisent le principe selon lequel les substances organiques se contractent et se dilatent en réponse à l’humidité. Grâce à la contraction et à l’expansion de l’élément chevelu dans un hygromètre mécanique, le ressort peut faire bouger l’aiguille du cadran.
  • Les hygromètres électriques mesurent la variation de la résistance électrique d’une fine couche de chlorure de lithium ou d’un dispositif semi-conducteur, en fonction de la variation de l’humidité.

Les transmissiomètres

Un transmissiomètre est un instrument qui transmet un faisceau de lumière (laser) à un récepteur. La quantité d’énergie reçue détermine la visibilité. On l’utilise essentiellement pour mesurer la transmittance atmosphérique en cas de détérioration de la visibilité (brouillard, pluie, etc.). Cet instrument est principalement installé sur les pistes des aéroports afin de déterminer la portée visuelle pour le service de sécurité des contrôles de vol.

Les célomètres

Le célomètre est un appareil permettant de mesurer la hauteur des nuages ainsi que leur épaisseur globale. L’appareil fonctionne de jour comme de nuit en émettant un faisceau de lumière intense (souvent produit par un émetteur infrarouge ou ultraviolet ou un laser), modulé à une fréquence audio, sur les nuages. Les réflexions de cette lumière à la base des nuages sont détectées par une cellule photoélectrique dans le récepteur du célomètre. L’utilisation du célomètre s’avère importante pour déterminer des plafonds nuageux dans les aéroports.

Les pyranomètres

En termes simples, un pyranomètre est un équipement météo qui mesure l’irradiation solaire à partir d’un champ de vision hémisphérique incident sur une surface plane. Traditionnellement, les pyranomètres étaient principalement utilisés à des fins de recherche climatologique et de surveillance du temps. Mais l’intérêt mondial récent pour l’énergie solaire a également conduit à un intérêt accru pour ce type d’appareil. Il en est de même pour d’autres appareils de mesure.