Industrie agroalimentaire : soyez en règle !

47
ingenierie agroalimentaire

Le rôle de l’industrie agroalimentaire étant vital, elle se doit d’offrir des produits de bonne qualité et conçus dans de bonnes conditions. C’est d’ailleurs pour cette raison qu’il existe des normes qui régissent son fonctionnement. Quelles sont donc les règlementations auxquelles sont soumises les industries agroalimentaires ?

Les bonnes pratiques d’hygiène et le HACCP

Tous les consommateurs sont en droit d’attendre de leurs aliments qu’ils soient sains et de qualité. Le succès des commerces spécialisés en denrées alimentaires dépend d’un approvisionnement sûr, répondant aux exigences des acheteurs. Les industries alimentaires doivent donc s’assurer de la qualité de leurs produits tout au long de la chaîne de production alimentaire. Cet ensemble de contrôles peut inclure les bonnes pratiques agricoles (BPA), les bonnes pratiques de fabrication (BPF), les bonnes pratiques d’hygiène (BPH), ainsi que les systèmes d’analyse des risques et de maîtrise des points critiques (HACCP).

Faire appel à un bureau d’études en ingénierie agroalimentaire

Les aliments transformés devront suivre des normes de sécurité strictes pour garantir leur qualité marchande et sanitaire. Vous pouvez faire appel à un cabinet d’ingénierie alimentaire tel que celui que vous trouverez sur le site www.revamp.fr afin d’assurer un contrôle optimal de vos usines de transformation des aliments. Les ingénieurs alimentaires s’impliquent également dans la gestion des déchets post-transformation. Ces cabinets d’ingénierie sont une aide nécessaire dans l’entretien et la remise en état de vos installations agroalimentaires.

revamping

Le respect des règles d’hygiène par le personnel

Qui parle d’industrie parle d’intervention humaine, même si cela est de moins en moins le cas avec l’apparition de machines spécialisées dans les centres d’intervention. Il est donc important que le personnel de l’industrie respecte strictement les règles d’hygiène. Il faut notamment s’assurer d’une bonne hygiène corporelle et vestimentaire pour réduire les risques de contamination des produits.

Les règles d’hygiène doivent être respectées à tous les niveaux de production. C’est pourquoi le nettoyage des surfaces et de l’environnement de production sont obligatoires pour les professionnels de ce secteur.

Les tests de migration des produits

Le test de migration est un procédé obligatoire que les industriels doivent effectuer pour les produits destinés à la consommation. Il s’agit d’une série d’analyses permettant de vérifier si les matériaux entrant dans la section de fabrication des emballages sont conformes aux normes en vigueur. À la fin du test, tous les résultats sont rassemblés dans une déclaration de conformité du produit et adressés aux clients cibles.

Les tests de migration s’appliquent aussi bien aux produits solides que liquides. Les emballages doivent faire l’objet d’analyses minutieuses pour certifier qu’il n’y aura pas de risques durant le transport, le stockage et la conservation, car ces étapes sont susceptibles de provoquer des transferts de molécules indésirables entre le paquet et l’aliment contenu.

L‘étiquetage des produits alimentaires

L’étiquetage des produits consiste à informer les consommateurs sur le produit grâce à des étiquettes. Ces étiquettes doivent mentionner la quantité nette, les dates de production et de péremption, ainsi que sur les conseils d’utilisation. Les informations nutritionnelles, la certification et les éventuels allergènes doivent également y figurer. Ces informations permettent aux clients de choisir les produits qui leur conviennent, et d’être informés sur leur composition pour pallier les risques d’allergies.

Pour assurer la sécurité alimentaire et préserver la santé des consommateurs, les industries agroalimentaires doivent absolument respecter ces règlementations et procéder à des vérifications minutieuses sur chacun de leur produit.