La sécurité incendie des bâtiments : les règles élémentaires

67
sécurité incendie des bâtiments industriels

Un sinistre survient toutes les 2 minutes en France et la mise en sécurité des personnes et des biens est obligatoire pour les établissements recevant du public. Plusieurs points entrent dans la sécurité incendie des bâtiments tels que les issues de secours, les systèmes de désenfumage, les alarmes et extincteurs. En outre, pour vous assurer de leur conformité aux normes imposées, ces équipements nécessitent d’être installés par des entreprises spécialisées. Faisons le point.

Le système de désenfumage des locaux

L’évacuation naturelle de la fumée peut se faire par des ouvrants en façade et/ou des exutoires de fumée en toiture. Les premiers s’apparentent à de petites fenêtres à lattes qui s’ouvrent et se referment tandis que les seconds, les exutoires, sont représentés par des ouvertures sur le toit. Leur rôle est de faire baisser la température dans les locaux en cas de feu et de faciliter l’accès aux secours. L’apport d’air frais désemplit la fumée et réduit ainsi les risques d’asphyxie, soit la plus importante cause de mortalité en cas d’incendie. Seule une entreprise spécialiste du désenfumage naturel peut mettre en œuvre ce type d’installation.

Quant au désenfumage mécanique, le système consiste à extraire la fumée via des bouches aspirantes. Cette fumée sera remplacée par de l’air, redistribué via des conduits d’aération. Il peut s’agir d’air « naturel », par le biais des ouvrants en façade ou encore d’air « mécanique », produit par des gaines coupe-feu.

Les issues de secours

Les issues de secours sont indispensables dans l’équipement de vos bâtiments. Il est ici question d’évacuer et de sécuriser les personnes se trouvant à l’intérieur. Pour cela, on distingue deux types de portes anti-incendie.

La plus couramment rencontrée est dotée d’une imposante poignée prenant toute la largeur de la porte. Cette porte anti-incendie peut s’ouvrir aussi bien de l’intérieur que de l’extérieur. On les appelle « fermetures d’urgence ». Quant aux portes dites « anti panique », ces modèles ne disposent pas de poignée et s’ouvrent uniquement de l’intérieur par une poussée de la main ou du corps.

Les extincteurs

Les extincteurs sont à choisir en fonction du type de feu auquel vous avez le plus de risques d’être confronté. On distingue :

  • L’extincteur à eau conçu pour les feux démarrant à partir de bois, tissus ou papiers ;
  • L’extincteur à mousse, davantage utilisé pour les feux causés par des matières inflammables (solvants, essence…). Ce modèle permet d’éviter le redémarrage du feu. Il est également utilisé pour les débuts d’incendie sur bois, tissus ou papiers. Cependant, la mousse est une matière conductrice qui ne doit en aucun cas être projetée sur un feu démarrant causé par des installations électriques ;
  • L’extincteur à poudre, efficace pour les deux types d’incendies vus précédemment, est particulièrement adapté pour éteindre les départs de feu causés par les gaz inflammables.

extincteur incendie

Enfin, l’extincteur à gaz est prévu pour baisser le niveau d’oxygène présent dans l’air et ainsi étouffer les flammes. Utilisable pour les petits feux, on le retrouve souvent dans les cuisines d’autant. Il ne laisse aucune trace lors de son utilisation.

Conclusion

En équipant vos locaux d’un système de sécurité aux normes, vous vous assurez de protéger les personnes et minimisez les risques de pertes. Extincteurs, portes coupe-feu, ou encore systèmes de désenfumage : tous feront l’objet d’installations effectuées par des spécialistes, et ce, en fonction de l’aménagement et de la surface des bâtiments.