Revenir à la semaine de 39 heures, un risque de détruire des emplois ?

137

L’actualité revient en force sur l’utilité de supprimer les 35 heures, nous attirons votre attention sur le fait que sur papier tout peut être différent qu’en pratique. La logique voudrait que si l’on partage le travail, le chômage baisse, pourquoi alors n’est-ce pas un argument qui fonctionne en France, alors qu’en Suède c’est le cas ?

1 emploi perdu pour 10 personnes qui travaillent 4 heures de plus par semaine

Nul besoin d’être un politique pour comprendre certains points économiques. Aujourd’hui en France il y a un manque cruel de commandes parce que nos entreprises ne sont pas assez compétitives. Elles ne le sont pas car le poids des charges est trop élevé. C’est une réalité connue de tous, le plein emploi est donc inimaginable dans la configuration actuelle.

Passer de 35 heures à 39 heures par semaine, le plein emploi ou davantage de chômeurs ?

Les candidats à l’élection présidentielles 2017 se manifestent et proposent des solutions qui selon eux favoriseront le plein emploi notamment en supprimant les 35 heures.

passer de 35 heures à 39 heuresSi vous allégez le cout du travail vous rendez les entreprises plus performantes, il a été dit à de nombreuses reprises que les 35 heures avaient fait baisser la compétitivité des entreprises. Le problème c’est que les commandes ne tomberont pas du jour au lendemain pour pouvoir faire travailler les salariés 4 h de plus par semaine.

Si nos entreprises françaises ne sont pas capables d’embaucher c’est aussi parce qu’elles n’ont pas leur carnet de commandes au taquet…

Si l’on passe aux 39 heures certaines entreprises devront peut-être supprimer des emplois car pour rappel, les 35 heures en 4 ans avaient créé 350 000 emplois de 1998 à 2002 (http://lexpansion.lexpress.fr/actualite-economique/les-35-heures-ont-cree-350-000-emplois-affirme-un-rapport-censure-de-l-igas_1813373.html).

Un exemple concret avec le projet de Mr Fillon

Cet exemple fait état d’une situation qui pourrait avoir lieu dans le cas où une entreprise n’acquiert pas de nouvelles commandes malgré la baisse du cout du travail.

  • 10 personnes qui vont effectuer 4 heures de plus par semaine = 39 heures de travail
  • 39 heures de travail = 1 emploi de perdu

Le calcul est simple, si vous travaillez plus c’est parce que vos clients commandent plus. Si vos commandes sont identiques, le temps de travail allongé réduit le temps de réalisation donc comme dans l’exemple ci-contre vous avez une personne de trop dans vos effectifs. Si vous conservez cette personne vous perdez de l’argent donc la compétitivité baisse également.

  • 10 personnes payées 37 heures pour 39 heures de travail = 20 heures qui ne coutent rien à l’entreprise
  • 40 heures improductives (en reste 20 réellement si l’on prend en compte les 2 heures non rémunérées).
  • Ce qui revient à dire que l’entreprise doit licencier une personne ou alors être encore moins productive.

Mr Fillon a t-il pris en compte le fait que nos entreprises n’ont tout simplement pas de travail à donner à leur salarié, d’où ce constat de non création d’emploi ? Est-ce qu’au final le donné pour rendu sera en faveur de l’entreprise avec l’allégement des charges ? C’est à voir, laissons l’avenir nous le dire et souhaitons que la France puisse retrouver le plein emploi avec une productivité de qualité…

Rappelons qu’en Suède l’allégement de la durée du travail démontre que les salariés sont plus productifs, que les accidents de travail sont en baisse comme les journées de maladies. En France on veut faire l’inverse…

Revenir à la semaine de 39 heures, un risque de détruire des emplois ?
5 - 2 votes