Accueil » Outils-Matériel industriel » Le bac isotherme : un équipement incontournable pour les professionnels de l’industrie chimique
conteneur isotherme dans le secteur de la chimie

Le bac isotherme : un équipement incontournable pour les professionnels de l’industrie chimique

Dans le cadre de leurs activités, de nombreux secteurs ont besoin de maintenir une constance dans la chaîne de froid. Toutefois, certains facteurs rendent difficile l’atteinte de cet objectif pourtant capital. Pour résoudre ce problème, le bac isotherme se révèle une solution de choix. Quelle place occupe donc un tel équipement dans l’industrie chimique ?

Qu’est-ce qu’un bac isotherme ?

Encore appelé conteneur, le bac isotherme est un équipement permettant de maintenir des produits à une température donnée. Pour ce faire, le bac isotherme est conçu dans un matériau isolant qui favorise une conservation optimale des denrées stockées.

Parfaitement adapté aux professionnels de la chimie, le conteneur isotherme est disponible en diverses tailles et modèles pour répondre à toutes les attentes. Vous trouverez par exemple sur Olivo-logistics.com des conteneurs isothermes tels que des caissons froids à ouverture supérieure ou encore des armoires à ouverture latérale. De plus, les bacs isothermes sont assez légers pour permettre un transport aisé de vos produits.

Notez l’importance du conteneur isotherme dans l’industrie chimique

Comme vous le savez, les produits chimiques nécessitent un maximum de précaution lors de leur manipulation. De même, ils sont extrêmement thermosensibles et la moindre variation de température peut avoir des conséquences fâcheuses. De ce fait, prendre toutes les précautions lors du transport de ces substances s’avère fondamental. Dans ce contexte, l’usage d’emballages fiables constitue une importance capitale.

D’autre part, les caissons isothermes doivent être suffisamment efficaces pour le stockage des produits à conserver. Les substances chimiques étant de faible densité, elles sont plus vulnérables aux variations de température pouvant survenir dans la chaîne du froid. C’est notamment le cas de la glace carbonique dont la conservation impose une haute valeur d’isothermie. Le caisson isotherme permet donc de transporter ce type de substances sensibles en toute sérénité et assure leur conservation optimale.

Le bac isotherme, transport de produits chimiques

Bénéficiez d’une technologie de pointe pour une isolation optimale

Afin de répondre efficacement à sa mission de conservation, le bac isotherme a été conçu avec des matériaux spécialement sélectionnés. Grâce à son gaz à basse conductivité thermique, la mousse de polyuréthane constitue un excellent isolant. Par ailleurs, la faible épaisseur du polyuréthane assure au bac un volume plus important. Si le conteneur isotherme offre une résistance et une étanchéité quasi parfaite contre l’humidité, cela n’est pas anodin.

En réalité, cette capacité est essentiellement due au polystyrène extrudé qui le compose. Très léger et facile d’utilisation, cet élément offre un pouvoir d’isolation très puissant. En plus des composants précédemment cités, vous trouverez dans tout conteneur isotherme du polystyrène expansé. Très utile, ce matériau permet de capturer l’air dans des billes, optimisant ainsi la protection thermique. Les substances chimiques contenues dans le bac sont de ce fait efficacement préservées contre les variations de température.

Quelle est la durée de stockage du caisson isotherme ?

Plus qu’un simple contenant, le bac isotherme est devenu un équipement incontournable de l’industrie chimique. Il faut dire qu’au-delà du maintien de la température, le caisson séduit également par sa durée de conservation. Afin d’assurer la sécurité des échantillons à conserver, les bacs isothermes offrent un stockage moyen de 48 heures.

Notez que ce délai de conservation se rapporte surtout aux caissons de type standard. Plus performants, les bacs de gamme supérieure restent efficaces durant plusieurs jours. Ainsi, il est possible d’y conserver des produits jusqu’à 120 heures sans risque de détérioration du contenu.

retour haut de page