Tuyaux d’air comprimé : le risque de fuite

96
tuyau air comprimé

L’air comprimé fait office d’énergie motrice des outillages, des appareils pneumatiques et autres machines. En pratique, l’air subit une pression de 6 à 10 bars selon les besoins. Toutefois, des précautions s’avèrent indispensables pour éviter les fuites ainsi que la perte de performance au niveau des appareils.

L’entretien des tuyaux d’air comprimé

Les tuyaux d’air comprimé, le système tout entier aussi, doivent être entretenus dans le respect des spécifications des fabricants. La moindre fuite d’air nuit en effet aux compresseurs qui produisent l’air comprimé. Il convient donc de se fournir auprès des revendeurs de confiance comme Kelflex, un e-commerce spécialisé dans la vente de produits destinés à l’industrie. Le site web propose entre autres des enrouleurs tuyaux, des colliers, des tuyaux en PVC armé ainsi que des carters articulés.

L’entretien des équipements doit donc être réalisé aux intervalles préconisés. Il faudra surtout effectuer des vérifications régulières pour éviter les risques de fuite et les dommages engendrés. Le contrôle des pressions doit être réalisé tous les jours. Procédez au contrôle des fuites d’air au niveau des raccords et des tuyaux flexibles chaque semaine. Vérifiez de même les régulateurs d’air, réglez les pressions… Et bien évidemment, évitez de plier ou de tordre les tuyaux d’air comprimé.

fuite d'air à cause des tuyaux et colliers

L’utilité des colliers et des enrouleurs de qualité

L’utilisation de colliers et d’enrouleurs de qualité se révèle indispensable pour préserver le fonctionnement des appareils afin de prolonger leur durée de vie. Vous trouverez notamment le collier de serrage express qui se compose de deux demi-coquilles métalliques réunies par deux vis. Son rebord intérieur s’accroche sur la collerette du raccord. Grâce à ce système, le flexible ne peut être arraché.

Par ailleurs, le collier à vis standard est pourvu d’une bande à crans. Il permet surtout de raccorder différents types de tuyaux ou tout tube souple. Quant au collier compresseur à segment, il s’avère indispensable pour étancher le flexible en cas de fuite. Attention, ce n’est qu’une solution de dépannage temporaire. Il convient donc de prévoir une réparation plus poussée ultérieurement.

Comment choisir un tuyau à air comprimé ?

Le choix du tuyau à air comprimé se fera en fonction des outils pneumatiques (séparateur d’eau, ensemble de traitement, lubrificateur…). En effet, le tuyau à air comprimé servira à les alimenter. Pour le côté pratique, prévoyez deux tuyaux de différentes teintes. Une teinte sera dédiée aux outils avec lubrification et une autre pour les outils sans lubrification. Quoi qu’il en soit, il convient de privilégier les tuyaux en aluminium et les tuyaux en PVC. Les premiers s’assemblent par manchons tandis que les tuyaux en PVC sont ralliés par soudure à froid.

Selon la réglementation en vigueur, le réseau d’air comprimé doit être conforme à la norme NF X 08-100. Cela implique le respect des couleurs conventionnelles. Le but étant de repérer facilement les familles de fluides qui circulent dans les systèmes de tuyauterie. Ainsi, la couleur bleue se rapporte à l’air. Les tuyaux de couleur bleue relieront le compresseur (qui produit l’air comprimé), le sécheur (qui assèche l’air) ainsi que le ballon (réservoir d’air comprimé). Le ballon a pour fonction d’absorber les éventuels pics de consommation.