Causes et conséquences du stress au travail

Causes et conséquences du stress au travail
5 - 1 vote

Ce dossier vous permettra de comprendre ce que signifie le stress au travail dans tous ses cas de figures et sous toutes se formes. Il sera question de développer des chapitres ayant chacun des exemples et ainsi vous aider à réaliser quelles sont les causes et conséquences du stress au travail.

Sommaire :

  1. Qu’est ce que le stress ?
  2. La biologie du stress
  3. Les causes du stress
  4. Conséquences du stress au travail
  5. Comment réduire le stress sur son lieu de travail ?

stress au travail dans l'industrie

 

1 – Qu’est ce que le stress ?

C’est le chercheur Hans Seyle qui a en quelques sortes mis une qualification sur cet état. En faisant des expériences sur des rats, il a découvert que l’environnement pouvait être le déclencheur de plusieurs maladies.

Plus loin encore, Charles Darwin a dit :

« Les espèces qui survivront ne sont ni les plus fortes ni les plus intelligentes, mais celles qui auront su s’adapter à leur environnement. »

Hans Seyle d’après ses recherches expérimentales fut le premier à parler de stress mais avant ce terme, il parlait de « syndrome général d’adaptation« . Car c’est bien de cela qu’il s’agit, d’adaptation face à des agressions environnementales.

Nous n’allons pas reprendre une à une les étapes décrites par le chercheur, mais plutôt imager cela avec des cas de notre société actuelle.

  • La phase d’alerte : Elle nait à partir du moment où l’homme est confronté à une situation nouvelle. Par exemple, vous travaillez dans un bureau et l’on vous mute dans un open-space avec 200 collègues autour de vous. Votre corps est en phase d’alerte car il doit s’adapter au changement. A ce moment là, lors des premières minutes d’un tel changement, tout votre organisme réagit car il se sent agressé.
  • La phase d’habituation : A force, on prend l’habitude et c’est ainsi que notre corps endure ces agressions si elles sont constantes. L’adaptation au changement, la tolérance à tout le bruit, les sonneries de téléphones, la chaleur de l’open space sont des agressions qui sont amoindries au fil du temps. Le corps s’en est habitué, il s’est adapté !
  • La phase d’épuisement : Comme on dit, quand c’est trop, c’est trop et il arrive un moment où le corps est fatigué, excédé par toutes les agressions environnementales qu’il doit subir au quotidien. Cette phase d’épuisement sera synonyme de lâcher prise, de dépression, ou de syndrome anxieux aggravé. Et malheureusement aussi dans certains cas de déclenchement de maladies graves…

Le stress n’est pas du tout comme on pourrait le penser un état, mais c’est au contraire une réponse de notre organisme pour se défendre.

Lire la suite en seconde page : chapitre 2, biologie du stress.

FacebookTwitterPartager

Pages: 1 2 3 4 5